Happo, Station olympique japonaise

Publié le par Marc-o



Des télésièges, des moniteurs habillés en rouge, des skis Salomon et des chaussures Rossignol ... C'est juste une station de ski. Au premier abord, elle n'a guère plus de charme que les nôtres : des bâtiments en béton style années 70 au milieu des pistes, des baraques à crêpes et des restaurants d'altitudes. Elle évite cependant les grands ensembles immobiliers, façon tourisme industriel.

Nous sommes bien au Japon : des temples shinto-bouddhistes - je ne sais jamais - ponctuent le parcours de votre hôtel aux pistes, comme une concession à la tradition.  Et la journée de ski s'achève dans un Onsen - bain d'eau chaude volcanique que la plupart des hôtels proposent - tellement japonais, et tellement efficace contre les courbatures.



Happo est la station de ski qui accueillait la descente et le saut à ski durant les JO de Nagano en 1998. La cabane de départ est toujours là, à seulement 1 700m d'altitude. Happo-one - son petit nom - semble un peu à l'abandon. Le premier mur est envahi par des broussailles et la suite se perd dans la station parmi les pistes de monsieur-tout-le-monde. 



Cette piste avait à l'époque été jugée par beaucoup indigne d'une descente olympique. Trop court, pas assez de dénivelés. D'autant que la piste avait été raccourcie à la demande des écologistes. Mais ce départ m'a l'air corsé. Je me glisse sous les barrières, et profite de ce mur olympique recouvert de dix centimètres d'une poudreuse légère et facile à skier. Vigilance cependant, on n'y voit goutte et il faut serpenter entre les broussailles olympiques. Quelques japonais hardis passent également outre l'interdiction.



L'équipement semble indigne d'une station olympique : les télésièges sont vieillots, ils ont au moins vingt ou trente ans, y compris ceux qui mènent au départ de la descente olympique. Surprise : les sièges n'ont pas de garde-corps ! A Tokyo on vous materne, on vous chouchoute, on vous infantilise (cf mon poste sur Tsukiji). Ici on vous laisse monter sur des sièges sans garde-corps. A la manière japonaise cependant : le perchman du bas vous souhaite la bienvenue, et préoccupé par l'humidité de vos fesses, époussette votre siège enneigé avec un petit balai. Son collègue du sommet vous remercie. On n'en attendait pas moins.

Un petit conseil : abstenez vous d'effleurer le portillon d'entrée du télésiège avant d'avoir bien validé votre pass. Le cas échéant une sonnerie stridante se met en branle. La même sonnerie que pour les portillons du métro de Tokyo. Le perchiste surgit alors hors de sa cabane, l'air courroucé !  Et tout le monde vous regarde (j'en rajoute). Les fraudeurs n'ont qu'à bien se tenir.

Encore un mystère que j'aimerais bien éclaircir avant de quitter le Japon. "Le japonais est foncièrement honnête", tout le monde vous le dira. A l'état de nature je ne sais pas, mais en société ça semble presque sûr. Et pourtant jamais on ne lésine sur les dispositifs de contrôles sophistiqués dans le métro, dans les magasins, pour les vélos et donc dans les stations de ski. Si le japonais est si bon, pourquoi ne pas faire des économies sur le poste "sécurité" ? C'est sûrement pour les gaijins forcément malhonnêtes. Ou alors Rousseau a encore dit n'importe quoi. Mais je m'égare.

 

Je m'attendais à rencontrer les habituelles hordes touristiques, du même acabit qu'à Kyoto ou Nikko. Mais il n'y a pas grand monde en ce début de saison, pas mal d'étrangers.  Seul un tiers du domaine skiable est ouvert.  La pleine saison, se sera pour février. J'imagine que seuls les passionés sont venus, car le niveau des skieurs est vraiment excellent. Plus skieurs que surfeurs, et de nombreux skieurs de télémark. J'avais déja repéré qu'à Tokyo tous les magasins de sports ont des skis de télémarks dans leurs rayons. Et de nombreux loueurs d'Happo en proposent.

Le panorama est superbe. Si la station n'est pas très haute, les sommets  des alpes japonaises alentours culminent à presque 3 000m



 

Publié dans Randonnée - montagne

Commenter cet article

Grégoiresan 15/01/2009 04:16

Salut,
J'anime un petite communaute de bloggeurs (TOKYO) pour tous ceux qui voient le Japon au travers de cette capitale dejante... Ca vous dirai de nous rejoindre?
Bien cordialement,
GL

Marc-o 15/01/2009 05:55


Done.
Tres sympa ton blog, j'aime bien le ton.


Marc-o 05/01/2009 16:03

Le japon c'est encore pire : du côté de la mer du japon, il neige des quantités hallucinante. Je n'ai jamais vu ça ... Je vais faire un poste bientôt là-dessus.

Bah faut mieux choisir ces destinations, quoi ... ;o) Quelle idée, de la neige en Suéde.

Sol 05/01/2009 15:30

La tendance se confirme donc: les Alpes sont sous la neige, les Pyrénées sont gavés, le Massif Central n'en peut plus, le Japon n'est pas en reste: il n'y a donc bien qu'en Suède que la neige est absente, foutue crise!

Olivia 21/12/2008 17:38

Tres belle cette derniere photo.
Propre, epurée de tout element perturbateur, bien contrastée...
Bravo M'sieur!

Marc-o 22/12/2008 09:50


Merci, merci ...

Moi j'etais assez fier de la deuxieme, celle avec les skieurs floux, mais elle a pas l'air de faire l'unanimité. Je re-essayerais .. ;o)