Tokyo vintage

Publié le par Marc-o

Hello,

Quelques photos sans prétention prises au hasard d'une ballade à vélo dans Tokyo. Ne me demandez pas où exactement, je suis parti sans plan. C'est sûrement quelque part dans un triangle NishiAzabu, Ebisu Garden, Shibuya.



Tokyo me donne souvent l'impression d'avoir été bâtie hier, dans le désordre certes, mais hier seulement. De nombreux bâtiments sont tout neufs. Plutôt que de réhabiliter les bâtiments ancien, on préfère souvent ici tout détruire et tout reconstruire (un résidu de la tradition des constructions en bois ?). D'où des quartiers presque tout neufs comme le mien, un éparpillement de petits cubes bien rangés et bien propres. Seuls les vélos garés n'importe où, les distributeurs de boissons ou certains bâtiments au design avant-gardiste détonnent. Au risque de froisser le régionalisme identitaire - bien réel au Japon - j'ajouterais même que Tokyo, Osaka, Kyoto ou Matsumoto se ressemblent comme des gouttes d'eau.



En prenant le temps de se promener, de sortir des Shibya, des Shinjuku, et des Ginzas on trouve ça et là des bâtiments branlants, souvent en bois, d'un style très japonais, des palissades, des micro-cimetières ou des capharnaüm qui détonnent et semblent sortis d'un autre âge.  Du linge pend parfois aux fenêtres donnant à l'ensemble un cachet lisboète. Tout cela est souvent délicieusement bordélique, disséminé entre des bâtiments modernes. Un peu comme des villages gaulois - enfin des villages japonais dans ce cas - qui resisteraient encore et toujours à l'envahisseur - le promoteur immobilier. 

Bien sûr on n'échappe pas aux fils électriques en grappe, façon Kathmandou.



    

Publié dans Photos

Commenter cet article