Hakodate, en route pour le grand nord japonais

Publié le par Marc-o

A l'aéroport de Tokyo-Haneda, je reconnais sans peine mon comptoir d'embarquement. Le panneau lumineux annonce -11°C, la température d'Hakodate sur l'île d'Hokkaido. Dans ce hall surchauffé, certains passagers ont déjà enfilés gants et bonnets. Prêts pour l'aventure hokkaïdienne. J'ai parfois l'impression que les Tokyoites se rendent plus facilement à Paris qu'à Hokkaido pour leur brefs congés, Paris c'est moins l'aventure qu'Hokkaido.

A l'arrivée à l'aéroport, c'est un autre pays. Les inscriptions en alphabet cyrillique renforcent cette impression de Siberie. Vladivostok est là, juste en face, à moins d'une heure de vol. 

Un autre pays de neige, aux rues quasi-desertes, loin de la folie de Tokyo. Pourtant les grands magasins sont bien les mêmes, la preuve on peut acheter des sacs Louis Vuitton. Et les adolescentes ont presque les mêmes tenues excentriques qu'à Shibuya. Certaines rues fleurent bon le japon disparu, les maisons sont faites de bois recouvert de tôles. Mais le reste de la ville ressemble à une ville japonaise.




Des moeurs étranges, parfois absurdes. Comme ces piétons qui attendent patiemment que le feu passe au vert, alors qu'il n'y a pas une seule voiture à la ronde, dans ces rues blanches. Ca et là, ces hommes qui font la sieste dans leur voitures, moteur allumé. Madame les empêche-t-elle de faire la sieste à la maison ? Cette famille qui pêche dans le port juste à côté d'une barge gluante de cambouis. Est-ce pour le repas du soir ?



Hakodate est une ville particulière, elle a servi de base aux japonais a coloniser Hokkaido, mais elle a aussi été concédée aux hommes du Commodore Perry, venu négocier à la cannoniére l'ouverture commerciale du japon. La ville est parsemée de restes de ce passé particuliers, un consulat russe, un "cimetière des étrangers", une église orthodoxe, etc ...

Un "important" épisode de l'histoire franco-japonaise s'est également déroulé dans cette ville, c'est dans le fort aux accents vaubanesques que s'est achevé la timide république d'Ezo au bout d'un an et demi d'existance. République indépendante d'Hokkaido, fondée en 1868, par des soldats dirigés et conseillés par des français. Plus de détails ici. L'aventure a duré un an et demi. Aurions nous echappe de peu a "Hokkaido perle de l'empire colonial francais" ?

J'ai mis d'autres images d'Hakodate ici, notamment de pêcheurs, une rue de bois et de tôles, etc ... Au passage, si quelqu'un sait quel type de poissons on eut pêcher avec ces drôles de bâteaux équipés de gigantesques ampoules électriques... On me souffle dans l'oreillette que c'est pour la pêche au calamar.



 

Commenter cet article

rafa 24/01/2009 15:35

salut,
superbes ces photos du Japon sous la neige, nous aussi on a pu avoir de la neige à paris cette année, un moment d'exeption.
à bientôt
rafa
htt://www.voyagesvoyages.net

Miss June 24/01/2009 00:14

tres bonne remarque, a paris aussi il a fait tres froid, p'etre moins 15° pas de quoi se vanter m'sieur filhol !

Olivia 23/01/2009 15:03

salut!
-11°C?!? arf... c'n'est rien... nous avions -15°C en Suede(au Max :-/ et sans neige. Ouais, je sais bien, ce fut un peu la "loose" !

Miss June 21/01/2009 20:59

joyeux anniversaire titi, on fetera ca a la maison avec la belle agnes
bise

Marc-o 22/01/2009 01:13


Ah ben je vois qu'on s'amuse bien en mon absence.
On me pique mes amis, etc ...
Va falloir que je revienne mettre un peu d'ordre !


titi 21/01/2009 12:24

:-)

et non c'était hier
mais merci quand même, grâce à toi je savais qu'on y survivait!