La manif

Publié le par Marc-o



Ambiance guerre civile lorsque je suis sorti de la piscine de Shibuya ce matin (jour férié). Des CRS japonais, équipés du matériel dernier cris : casques, matraques, boucliers, barrières métalliques à roulette ... Tout le quartier était bouclé, des petits groupes mobiles de policiers un peu partout. Bref une affaire sérieuse en vue, situation insurrectionnelle façon grande manifestation parisienne ou mineurs boliviens venus avec leurs bâtons de dynamites.



Tout ça finalement pour une trentaine de manifestants tout au plus, certes particulièrement bruyants. Masqués et casqués, ils n'avaient vraiment pas l'air pas content. Il n'y avait qu'à les regarder brandir mollement le poing pour s'en convaincre. Je crois que nous étions bien plus nombreux du côté des spectateurs-photographes que des manifestants. Il devait y avoir un ratio de vingt CRS pour un manifestant. Au cas où ça dégénère, on ne sait jamais, vingt matraques sur la tête d'un seul manifestant, ça peut servir.




Je suis toujours étonné par le décalage entre les comportements supposés des japonais, qui ne se plaignent jamais, ne volent jamais, sont rarement violents et le déballage permanent de moyens de sécurité parfois très sophistiqués déployés par les autorités, les magasins, le métro, les stations de ski, .... Vous pouvez laisser votre bicyclette sans cadenas, au milieu de Shibuya, il ne se passera rien - je le fait très souvent, par fainéantise. Et pourtant tous les japonais prennent soins de cadenasser le leur, et vous font même parfois remarquer que vous avez oublier de cadenasser le vôtre et que ce n'est pas très prudent.



Quelques photos, fort imparfaites car la luminosité était pourrie, et je n'avais sur moi qu'une focale fixe pas du tout adaptée au reportage. 

En bonus, une manif aperçue cet été en Bolivie, une autre ambiance tout de même (photo prise de très loin, je vous rassure) :




 

Publié dans Tokyo

Commenter cet article

conrad 22/02/2009 18:04

Intéressant, mais c'est de la rigolade. Quand Sarkosy s'est déplacé en Normandie sur un futur site de centrale nucléaire, il y avait dans les 6 à 700 CRS + des flics... pour 30 manifestants qui avaient réussi à s'infiltrer. Les autres étaient tenus à l'écart.

Olivia 12/02/2009 06:42

au fait, ils sont malins les jap', ils profitent des jours feriés pr défiler... pas en france que vous verrions cela ;-p

Marc-o 12/02/2009 08:28


Mauvaise langue !


Olivia 11/02/2009 23:08

Salut!
That could be an interesting reportage ;-)
mais, n oublie pas le gilet pare-balles et la panoplie de securité... vue le regard de certains, tu pourrais, a force, reussir a te faire empaler vivant !
Reviens nous vivant qd meme, de diou

Titi 11/02/2009 10:59

T'as pensé à vérifier si les manifestants ne faisaient pas partie de Sud?

et effectivement, heureusement que t'étais loin sur la dernière photo :-) il a l'air pas content du tout mais alors pas du tout!