AngkorVat

Publié le par Marc-o

Je post ce récit sur mon voyage à Angkor, ça date un peu (octobre). 

Contrairement à un week end dans les montagnes japonaises, là, il y a vraiment foule. Le label "Patrimoine mondial de l'Unesco" est un véritable aspirateur à ... japonais. les groupes organisés sont nombreux. On est donc en plein tourisme de masse. Je reste cependant surpris de voir qu'il est si facile de battre la foule. En arrivant au petit matin, j'ai certains temples pour moi seul. Ambiance romantique garantie : la lumière perce les feuillages, et magnifie ces troncs d'arbres qui semblent dévorer ces constructions. Comme si découvrais une civlisation oubliée.

Au moment où je sort, devant les boutiques de souvenirs, les restaurants, les parkings, je croise les groupes qui envahissent les sites

http://lh5.ggpht.com/_TzuZFsILsLc/Sv1vuF1H0iI/AAAAAAAADVM/boPMcgCaFMA/s800/DSC_0517-vok.jpg

Les photos de Steve McCurry ont beacuoup fait pour me rendre Angkor fascinant. Un moine orange judicieusement placé vient opportnément renforcer chacune de ses compositions photogrphiques. Or beaucoup des ces temples n'abritent pas de sanctuaires bouddhistes contemporains. Ce ne sont que des vielles pierres visitées par les touristes.

Dans le grand temple d'Angkor Vat, le moindre moine orange-fluo qui se pointe est instantanément mitraillé par tous les touristes .. à vous faire honte d'avoir un appareil photo. Et alors Steve McCurry lui, comment fait-il pour trouver des moines oranges sur les points forts de ses compositions, hein ? J'en était à ces réflexions quand je vois ces japonais glisser un billet à ce jeune cammbodgien. Pour gagner le droit de le trimballer de temple en temple, juste pour la photo au petit matin. La photo est pas mal, mais un peu salie tout de même. Et McCurry, ses moines il les a payés ?



Dans un autre temples, un moine vêtu d'orange se confie à moi concernant l'existence d'un billet d'un million de dollar, trouvé sur internet. Ca le fait rêver semble-t-il. Un grand sujet de préoccupation, qui jure un peu avec l'ambiance et cette image spirituelle qu'un bon occidental se doit d'avoir des lieux.

J'ai mis d'autres photos dAngkor Vat et de ces superbes villages lacustres de pêcheurs ici.

http://lh4.ggpht.com/_TzuZFsILsLc/Sv1swmu8sjI/AAAAAAAADUw/ZcRJBrmQa8A/s800/DSC_0294_01-vok.jpg

 

http://lh4.ggpht.com/_TzuZFsILsLc/Sv1vtLk2HYI/AAAAAAAADVE/tLEn-9JbCLY/s800/DSC_0554%20vnb3_pt.jpg

Publié dans Temples & compagnie

Commenter cet article

spiruline 05/04/2010 09:38


L'Asie et tous ses sites magnifiques, j'en rêve! Mais depuis que je me suis mise un peu plus sérieusement à la photo, je me pose effectivement la question de savoir comment me comporter vis-à-vis
des personnes que je tente d'immortaliser en voyage. Dans son livre "l'âme du photographe", David Duchemin déconseille vivement de les rémunérer, mais vu l'attitude de certains touristes, je me
demande si ça sera encore longtemps possible...


Gaëlle Maisonneuve 01/04/2010 18:38


Hello Cher Marco!!

Je reste un peu sur ma faim concernant le détail des statues de Angkor Vat et des bas reliefs! Je sais qu'il y en a des "un peu lestes" mais c'est là l'interprétation des Occidentaux car le message
initial est en réalité tout ce qu'il y a de plus spirituel et philosophique, il me semble?!

Bon, à part ça, es-tu devenu bilingue en Japonais maintenant?

Bises

Gaëlle


Marc-o 02/04/2010 01:06



Merci pour ton message ! (ce post est sorti un peu par hasard, ce n'était donc qu'un brouillon, je veins de le mettre à jour).


Angkor ne me semble pas une civilisation portant une message plus spirituel que d'autres civilisations disparues. Elle devait sa puissance à sa maîtrise de l'eau et sa capacité à apprivoiser les
moussons. Cela me semble tout ce q'il y a de plus matériel.


Ces batiments sont certes religieux, mais le côte spirituel est dans l'imaginaire occidental, promu par ces voyageurs qui ont redécouvert Angkor au XIXieme. Et on comprend aisément cette
fascination : découvrir ainsi une civilisation engloutie dans les arbres, c'est assez impressionant. Bref pour moi le mythe d'Angkor a surtout à voir avec la soif d'exotisme des occidentaux.