Lumière d'Enoshima

Publié le par Marc-o



Je me suis abstenu de prendre en photo le sujet principal, l'île elle-même, a une heure et demi de Tokyo (non loin de Kamakura et de son grand bouddha).

Un véritable massacre a la japonaise. Un désastre. Les restaurants et boutiques de souvenir s'enchaînent tout autour de l'île. A tel point que sans consommer pour profiter des terrasses, on peut faire le tour de l'île sans apercevoir le panorama, masqué. Moyennant quelques yen, des escalators vous amènent au sommet sans effort. Et pour quelques yens de plus, une tour métallique permet s'admirer le coucher du soleil sur le Fuji. 

Ou comment un peuple si attentif aux cycles de la nature en arrive souvent à massacrer l'objet de sa passion pour mieux l'exploiter commercialement. 

Des japonais font la queue pour déguster de mystérieuses galettes croustillantes. Après investigation, des poulpes compressés, façon crêpes.  La spécialité locale. J'ai failli prévenir la ligue des droits du poulpe.

Pourtant face au Fuji, seuls quelques-uns (radins ou poêtes) observent le coucher du soleil depuis la modeste plage rocheuse encore non betonnee. Pêcheurs, photographes et couples s'en donnent à coeur joie. Mais ce soir-là Fuji ne se montrera pas.









Photos visibles en plus grand en cliquant ici.

Publié dans Tokyo

Commenter cet article

Angelo 05/02/2010 10:12


Très joli !


Olivia du BOUËXIC 15/12/2009 12:41


ca, on savait deja :-p
Blague a part, tres belles couleurs... et en plus, les reflets quand il y a ne sont meme pas coupés !!!


Gaëlle Maisonneuve 03/12/2009 13:54


Alors, radin ou poète?

Bises

Gaëlle


Marc-o 09/12/2009 15:07


Radin !


elmer 27/11/2009 09:37


Pas de fuji : tant pis, le reste est très plaisant.